Journée Mondiale contre le SIDA

Journée Mondiale contre le SIDA En cette journée du 1er décembre 2018, un sondage réalisé par Ifop-Bilendi pour Sidaction nous apprend que les mentalités des français n'ont pas réellement évolué concernant le virus du SIDA et les personnes séropositives. Faisons un point sur cette maladie et les préjugés qui y sont rattachés.

Le SIDA (ou Syndrôme d'ImmunoDéficience Acquise) est une maladie virale provoquée par le VIH.

Le VIH est un virus responsable d'une immunodéficience humaine. Ce virus infecte les cellules du système immunitaire et majoritairement les lymphocytes T4 et les macrophages. Une fois dans la cellule, le virus se réplique puis détruit la cellule pour aller contaminer d'autres cellules.

a

Il existe 3 phases lorsqu'une personne est infectée par le VIH :

- la primo-infection : elle débute juste après la contamination. Le nombre de virus présents dans l'organisme augmente fortement puis diminue rapidement grâce à l'action du système immunitaire.

- la phase asymptomatique : les lymphocytes T sont détruits progressivement par le VIH mais la personne ne présente encore aucun symptôme. A ce stade, le patient peut être détecté comme séropositif car il possède des anticorps dirigés contre le virus.

- le stade SIDA : le système immunitaire du patient est trop affaibli et les premiers symptômes apparaissent. Des maladies opportunistes se déclarent (tuberculose, pneumonies, herpès, cancers comme le sarcome de Kaposi...)

a

Préjugés sur la transmission

La transmission du VIH se fait par l'intermédiaire de certains fluides corporels. Selon un sondage, un cinquième des jeunes pense qu'on risque la contamination lorsqu'on embrasse une personne séropositive ou après un contact avec sa transpiration.

En réalité, seuls les fluides qui contiennent les particules virales peuvent transmettre le virus. La transmission peut se faire par voie sexuelle (sécrétion génitale), par voie sanguine (partage de seringue, transfusion) ou par passage materno-foetal (au moment de l'accouchement, pendant l'allaitement ou par passage hémato-placentaire).

a

Préjugés sur les traitements du SIDA

Contrairement à ce que pensent 26% des jeunes, il n'existe pas de médicaments pour guérir définitivement du SIDA et la pilule du lendemain ne permet pas de protéger contre une éventuelle contamination.

En effet, lorsqu'une personne prend un traitement, le virus s'intègre dans les cellules du corps et devient invisible pour le système immunitaire. Il est donc important d'utiliser un préservatif qui est le seul moyen de contraception qui permette aussi d'éviter la contamination.

Il existe néanmoins des traitements pour ralentir l'évolution de la maladie vers le stade SIDA. Ce traitement devra cependant être pris à vie une fois que la personne est contaminée.

Depuis peu, il existe aussi un médicament appelé la Prep qui s'adresse aux personnes qui n'ont pas le VIH mais qui veulent éviter de se faire contaminer. Comme tout médicament, la Prep doit être prescrite par un médecin et nécessite un suivi. Il faut cependant faire attention car la Prep ne  protège pas contre les autres maladies sexuellement transmissibles.

a

Dépistage

Pour se faire dépister, il existe différentes possibilités :

- le test sanguin en laboratoire : c'est le test le plus fiable. Le test doit être fait 6 semaines ou plus après la dernière prise de risque d'exposition au virus. C'est un test remboursé à 100% par l'Assurance Maladie s'il est réalisé sur prescription médicale ou gratuit dans les Centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic.

- le TROD : avec le prélèvement d'une goutte de sang au bout du doigt, ce test permet d'avoir un résultat en 30 minutes maximum. C'est un test proposé gratuitement par les associations de lutte contre le VIH habilitées par l'ARS aux personnes éloignées du système de santé. Ils doivent être réalisés 3 mois ou plus après le dernier comportement à risque.

- les autotests de dépistage par le VIH : ces tests peuvent être achetés en pharmacie. Ils sont utilisables par les personnes qui souhaitent se dépister seules à domicile. Ils permettent d'avoir un résultat en 30 minutes à partir d'une goutte de sang. Ce test doit être réalisé 3 mois ou plus après le dernier comportement à risque. Si le test est positif, il doit être confirmé par un test en laboratoire.

a

Mis à jour le 01/12/2018





Mon Expert Santé : Parapharmacie et médicaments en ligne

Mon Expert Santé est le site internet de la Pharmacie de la Loire à Saint-Nazaire. Vous trouverez sur monexpertsante.fr les médicaments issus du réseau pharmaceutique français vendus sans ordonnance, des produits de parapharmacie, ainsi que des conseils et astuces santé, réunis dans le blog de Mon Expert Santé.

Découvrez nos produits d'hygiène du visage et du corps, nos produits bébé, future maman et post accouchement, nos soins bucco-dentaires ainsi que nos produits solaires. Complétez votre trousse à pharmacie avec des produits de premiers soins et du matériel d'orthopédie. Sans oublier nos produits de médecine douce et naturelle (tisanes, diététique, huiles essentielles...) et nos compléments alimentaire pour une santé optimale.

La Pharmacie de la Loire

186 rue de Pornichet
44 600 Saint nazaire
02 40 70 04 41

Horaires de la pharmacie:
le lundi : 10h-12h30 et 14h-19h30
du mardi au vendredi : 9h-12h30 et 14h-19h30
le samedi : 9h-12h30 et 14h-18h

Pierres apaisantes